Menu
A voir sur le site

Le village

L'Agenda
Contact mel
Visites

 86282 visiteurs

 2 visiteurs en ligne

L'Association LACIM

Les Jumelages

Recherche



Lettre d'Information - 2ème semestre 2009

LACIM du Sénonais lettre d'information semestrielle décembre 2009

1/ Nouvelles des jumelages

 

Tirga : au cours du mois d’août, Mohamed Chemlal s'est rendu à Tirga. Le projet relatif aux sanitaires dans les écoles a été mis en oeuvre et maintenant les trois écoles primaires sont équipées. Normalement il ne devrait plus y avoir d'obstacles à ce que tous les enfants y compris les filles aillent à l'école. Les projets à venir sont de trois ordres :

-- d'une part le village souhaite construire un étage supplémentaire au bâtiment de l'association Aït Sidi Mah afin de permettre dans un premier temps aux femmes de bénéficier de l'alphabétisation et dans un deuxième temps d'aménager un atelier où les femmes pourraient faire du tissage et d'autres activités de couture. Nous avons remis 6 000 € à l'association pour mettre ce projet en oeuvre

-- d’autre part le village souhaiterait bénéficier d'un car de ramassage scolaire pour permettre aux élèves de se rendre chaque jour au collège d’Assoul situé à une dizaine de kilomètres. À l'heure actuelle peu d'élèves suivent la scolarité secondaire et il s'agit presque uniquement de garçons.

--enfin le village souhaiterait pouvoir disposer d'une ambulance. En effet il n'y a pas d'hôpital à proximité.

Pour ces deux derniers points il nous faut rechercher des aides auprès d'autres associations ou de structures privées ou publiques.

 

Minta : un deuxième forage a été réalisé au cours du mois de septembre et il s'est avéré positif. Le 14 septembre un appel téléphonique d’Harouna nous annonçait qu'il y avait de l'eau et que le débit serait de 8 m cube par heure. C'est une nouvelle extrêmement encourageante mais qui mérite d’être vérifiée en particulier en ce qui concerne le débit.

Trois personnes du comité se rendront à Minta à la fin du mois de janvier 2010. Ce sera l'occasion de faire le bilan sur les actions du jumelage et d'envisager les projets à venir. Ceux-ci concerneront bien sûr l'eau. Il faudra finaliser ce qui a été entrepris. Cela supposera vraisemblablement la construction d'un nouveau château d'eau, le développement du réseau de distribution pour qu'il y ait trois ou quatre bornes fontaines supplémentaires. Il faudra voir aussi ce qu'il en est advenu du creusement du puits par les jeunes. A partir de là le village devrait avoir désormais une alimentation en eau suffisante et peut-être serait-il possible d’en accroître l'usage pour faire du compostage et du maraîchage.

Les hommes à leur tour ont demandé à bénéficier de l'alphabétisation. Cela est extrêmement encourageant. Il reste à voir la faisabilité concrète dans la mesure où les hommes partent à l'exode après la saison des pluies. Ils n'auront certainement pas la même disponibilité que les femmes. En outre il serait vraisemblablement nécessaire de pouvoir disposer d'électricité au moins dans une classe d’école pour qu'ils puissent travailler le soir. Cela serait utile aussi aux élèves pour faire leurs devoirs.

Il faudra examiner aussi la possibilité d'accroître les revenus économiques du village par exemple en mettant en place le compostage. Cela a été mis en oeuvre dans d'autres villages et s'est révélé extrêmement positif puisque les rendements ont pratiquement doublé.

Serait-il possible de développer l'artisanat ?

 

Kouadak : le jumelage n'a pas encore véritablement commencé. Nous attendons que le comité LACIM de ce village soit constitué pour nous mettre en relation avec lui. Le premier projet à réaliser concernera la réparation du forage dont dispose le village et qui n'est plus actuellement en fonction.

 

Rajapuram : nous attendons actuellement une réponse relative à la poursuite ou non de ce jumelage. En effet l'établissement reçoit maintenant des fonds de la part du panchayat et si ce soutien demeure, notre aide ne sera plus nécessaire. :

Kantana Hadi et Chilkahally: dans ces deux jumelages nous continuons essentiellement à apporter une assistance pour la nourriture des enfants puisque nous prenons en charge un repas par jour et dans les mêmes conditions pour celle des femmes enceintes et des personnes âgées. De même nous prenons en charge le salaire de l'enseignante qui initie les enfants à la scolarité. Les projets économiques porteront sur le ramassage des produits cueillis dans la forêt en vue de les vendre directement aux marchés sans passer par des intermédiaires. Comme cela a été dit cette méthode permet de les vendre environ cinq fois plus chères. Une perspective d'action plus lointaine porte sur la location de terres autour du village pour que les gens puissent se commencer à pratiquer l'agriculture. Nous travaillons directement avec l'association Pragathi qui est notre intermédiaire pour ces jumelages.

 

2/ actions locales

 

 Septembre : participation au vide grenier de la Ballastière , à Piste d'Afrique et à la journée sur le développement durable organisée par la municipalité de Sens.

Novembre : repas le 21 novembre à la maison familiale rurale de Gron. 60 personnes environ y ont participé

Décembre : le 5, participation au marché de Noël sur la place des Champs Plaisants

 


Date de création : 27/12/2009 @ 11:39
Dernière modification : 29/04/2011 @ 16:12
Catégorie : Lettre d'Information
Page lue 3413 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

^ Haut ^