Menu
L'Agenda
Contact mel
Visites

 83031 visiteurs

 1 visiteur en ligne

L'Association LACIM

Les Jumelages

Recherche



Nouvelles

exposition artisanale Sens 2018 - par Lacim du Senonais le 28/11/2018 @ 23:47

LACIM SENS
    LES 30 NOVEMBRE ,  1er DECEMBRE , 2 DECEMBRE, 3 DECEMBRE

               DE 9 HEURES A 19 HEURES

SUR LA MEZZANINE DU MARCHE COUVERT      PLACE DE LA REPUBLIQUE 

EXPOSITION D'ARTISANAT INDIEN, AFRICAIN, SUD AMERICAIN 

( objets conçus et fabriqués par des artisans locaux et produits alimentaires du commerce équitable)

Madagascar - par Lacim du Senonais le 06/11/2018 @ 09:48

 Lacim du sénonais  a un nouveau jumelage à Madagascar

exposiion d'artisanat - par jmguyon le 05/11/2015 @ 20:27


Panique au Plazza - par jmguyon le 05/10/2015 @ 12:17

LACIM du Sénonais vous invite à venir voir la pièce de théâtre
Panique au Plazza 
comédie de Rey Cooney
mise en scène par Jean Rouchon
  jouée par le Théâtre Sans Nom de Maillot
à la Salle des fêtes de Nailly
Samedi 10 octobre 2015 à 20h et  dimanche 11 octobre à 15h

Entrée: adultes :15€ Moins de 12 ans , étudiants et sans emploi:10€
Réservation et paiement si possible auparavant, à retourner à:
LACIM du Sénonais, 74, Grande rue 89100 Nailly
(chèque à l'ordre de LACIM du Sénonais.  Renseignements au 06 87 68 84 08


Cette représentation bénéficiera aux villages du Sud (Mali, Niger, Burkina Faso) où LACIM du Sénonais participe à des actions de développement: forage, alphabétisation des femmes, formation à l'agroécologie, aménagement d'écoles...) Une exposition d'artisanat en provenance d'Afrique et d'Inde aura lieu le samedi 10 à partir de 19h et le dimanche 11 à partir de 15h


quelques nouvelles de Sémari - par Lacim du Senonais le 23/08/2015 @ 11:15

      Le 28 mai 2015 Yoro Aidara et Ismaghil ag Agali, permanents de LACIM au Mali, se sont rendus à Sémari, au pays Dogon, pour faire le point de l'évolution des projet et de la situation actuelle du village. Voici quelques extraits de leur rapport  :
"La mission de ce jour à SEMARY, avait pour objet de faire la situation des projets dans le village(...)Le village est situé sur la colline, pas un seul puits. » le problème de l'eau est crucial dans ce village qui s'alimente à partir de deux trous creusés il y a une vingtaine d'années mais qui ne débitent plus assez à partir du mois de février. Il reste une eau très boueuse difficilement utilisable. Néanmoins cette boue est encore utilisée par quelques personnes qui ne peuvent pas faire le déplacement de 4 ou 17 km pour aller chercher de l'eau . « L'eau reste la priorité principale du village, car aujourd'hui il n'y a qu'une seule activité la recherche de l'eau.

L’ECOLE

Bientôt les vacances scolaires, les effectifs restent fictifs, car le matin c’est après la recherche d’eau que quelques enfants rejoignent les salles de classe, les enseignants ne sont pas toujours disponibles pour les mêmes raisons, voila pourquoi il n’y a pas de pression, et cela depuis le mois de Février 2015. 

 

1ère

2ème

3ème

4ème

5ème

6ème

Total

garçons

6

11

15

02

05

09

 

filles

12

16

28

17

09

24

 

Total

18

27

43

19

14

33

 

 L’ALPHABETISATION

La formation s’est bien passée, elle a démarré avec 53 femmes inscrites, et à l’évaluation finale il y avait 50 femmes.

La formation a été faite en dogon, mais juste un petit problème au cours de la formation, car les dogons ont plus de 90 dialectes, et le formateur avait une petite différence avec leur langage qu’elles ont pu comblé à temps, le Dogosso et le Donosso. 

Et pour la recherche d’eau les femmes avaient demandé de faire la formation les nuits. Avec l’accord des maris tout s’est très bien passé.

Lors de cette formation, les sujets traités ont permis à chacune de mieux comprendre des réalités de tous les jours, qu’elles côtoient. Il s’agit particulièrement de l’eau, l’hygiène, l’assainissement, la santé, le calcul, les chiffres, et l’attention a porté particulièrement sur les maris et enfants en plus etc.

Cette formation a apporté une grande ouverture entre les femmes, car elles ne pensaient pas avoir du temps pour une rencontre de ce genre, surtout sur 4 mois, chose faite avec succès et beaucoup de volonté.

Le thème sur l’hygiène et l'assainissement a beaucoup réconforté les unes et les autres, car l’eau bue tous les jours à pu être assainie un peu même s’il reste encore à faire.

La santé, l’allaitement, la nutrition des enfants, la lutte contre le paludisme, les comptes de 0 à 50, les numéros de chaussures, téléphones etc.

Elles remercient les amis pour cette initiative, et sont prêtes pour la suite en janvier.

 


 

 


Quelques nouvelles de Minta - par jmguyon le 23/08/2015 @ 10:36

         Le 2 juin 2015 Yoro Aidara et Ismaghil ag Agali , permanents de LACIM à Bamako et Gao,  sont passés à notre ancien jumelage de Minta pour saluer la population et prendre des nouvelles.
         La santé du chef de village, très âgé, donne des signes d'inquiétude et il était absent  ce jour.
        Le village poursuit son développement puisqu'une nouvelle école vient d'être construite grâce à l'aide de World Vision. Il y a maintenant 512 élèves au primaire et 192 au collège (100 filles et 92 garçons).
          Le périmètre maraîcher autour de l'école est toujours bien utilisé.
          Il y a encore un problème lié à l'eau dans la mesure où le débit du château d'eau est insuffisant. Il faudrait accroître la surface des panneaux solaires pour fournir plus d'électricité à la pompe. Le comité de gestion de l'eau s'est rénové et maintenant les cotisations rentrent mieux. Le village  pourra participer à l'installation de nouveaux panneaux solaires. Il faudra certainement apporter un complément ce que nous pourrons faire dans la mesure de nos moyens.
          Le comité LACIM de Minta a profité de cette visite pour nous envoyer une lettre dans laquelle il nous remercie très chaleureusement pour tout ce que nous avons fait pour le village au cours des 20 années écoulées. Même si nous n'intervenons plus dans ce village, ou très peu,  l'amitié demeure, comme nous le souhaitons au sein de LACIM.

Des nouvelles de Kwadap - par Lacim du Senonais le 02/11/2014 @ 18:16


COMPTE RENDU DE LA REUNION DU : 22-09-2014 LORS DE LA VISITE DU VILLAGE DE KWADAP
 

Pays : NIGER
Région de : DOSSO
Département de : DOUTCHI
Commune de : DANKASSARY
Jumelé avec notre association depuis 2009



Projet en cours :
  Agriculture durable

Présents à la réunion : Hommes : 30 Femmes : 15

            Nous sommes  arrivés vers 15h15 à l’embranchement de la piste de KWADAP sur la latérite, avec une pancarte que nous devions installer pour indiquer le village de KWADAP.. Deux hommes sont venus du village pour nous aider. Ensuite nous avons rejoint le village.

           74 agriculteurs  ont réalisé des fosses à compost cette année. Dans l’ensemble la saison a été très bonne. Juste un peu de sécheresse à cause essentiellement du vent. Certains ont semé trop tôt, vers la fin mai, et les cultures ont souffert de la sécheresse. Cela a permis de comprendre qu'il ne servait à rien de semer trop tôt avec ces semences, car le cycle végétatif est plus court et il est préférable d'attendre que la saison des pluies soit bien installée.
            Malgré cela, un homme indique avoir déjà récolté 30 bottes, mais il n’a pas encore terminé. L’an passé il avait eu 25 bottes. Un autre indique avoir déjà attaché 45 bottes, mais ce n’est pas  non plus  terminé. L’an passé il avait eu 25 bottes. C’est la deuxième année d'utilisation  du compost. Nous conseillons de commencer à remplir les fosses dès maintenant  car à cette époque les déchets végétaux sont nombreux.
           Il est apparu qu'une deuxième fosse serait utile et nous avons envisagé de fournir des graines d’une nouvelle variété de sorgho assez productive. C’est une variété naine (120 cm environ) avec de très gros épis. Nous souhaiterions aussi favoriser la culture du moringa dans les villages. Les feuilles de moringa se vendent très bien sur les marchés. (Pour faire des sauces. Le moringa est à haute valeur nutritive)

Projets déjà réalisés :
  Le moulin
        Il fonctionne bien. Il y a 185 000 CFA en caisse. Les femmes payent 100 CFA/ mesure pour le maïs sec et le niébé, 75 CFA/ mesure pour le maïs mouillé et le wanzou,50 CFA/ mesure pour le mil. Le meunier n’est pas payé et j’indique que ce n’est pas normal. Les femmes ne sont toujours pas assez impliquées dans la gestion.Je trouve qu’il y a peu d’argent en caisse en ne payant pas le meunier.On découvre l’explication….

        Quand les femmes Peuhls viennent au moulin, elles payent en nature avec du lait, alors ceux du village le boivent sans compensation. Nous nous sommes élevés  contre cette façon de faire. J’ai à nouveau expliqué qu’ilfallait prévoir l’amortissement du moulin de façon à être à même d’assurer son remplacement dans quelques années, car LACIM n’achètera pas un deuxième moulin.

  Le forage
       Le forage et la pompe donnent satisfaction à toute la population.La caisse du comité de gestion est toujours très bien gérée.
  
Les puits
      Il serait nécessaire d’aménager les abords d'un puits et d'améliorer l’exhaure. La demande du quartier est assez forte. Il faudra aussi procéder au désensablement. Le coût d’un tel projet s’élève à 1 400 000 CFA. Avec le curage et le désensablement, il faut compter 1 000 000 CFA en plus. Soit 3 000 000 CFA au total avec le suivi compris ou 4500€.
  L'école
     La rentrée scolaire des primaires et collèges était prévue pour le 1 octobre.La rentrée pour les lycées avait eu lieu mi-septembre.il y aura le même nombre de cours cette année.
  Le commerce
    Ils ont vendu les sacs de niébé, mais les prix n'ont pas augmenté cette année comme d'habitude, ils ont donc perdu un peu. Il y a 990 000 CFA en caisse, car ils ont vendu 22 000 CFA le sac de niébé au lieu de 27 000 CFA l’an passé.

  Projets envisagés :
o Le directeur souhaite les latrines pour l’école.
o La demande pour un puits se précise, en fait il y a un puits dans un quartier qu’il faudrait aménager pour faciliter l’exhaure, et peut-être faire le désensablage.
o La demande de puits maraîchers pour les jardins des femmes restent d’actualité.
o Demande de construction de nouvelles classes.
o Nous n’avons pas trop parlé du projet de machines à coudre car il y avait peu de femmes présentes à cause des récoltes. Le sujet devra être abordé plus sérieusement lors d’une prochaine mission.

  Conclusion
     Il y a toujours un assez bon engagement de la population dans un esprit de collaboration et de solidarité.
    Nous sommes dans l’attente d’un devis pour la construction des latrines à l’école, comme l’association du Sénonais avait souhaité. Nous espérons que la construction pourra se faire avant la fin de l’année.
    Pour le projet des machines à coudre, nous avons eu une réflexion sur le sujet avec Moumouni le directeur du GESPAC. Il y aurait peut-être une possibilité de réaliser en fait un petit centre de formation pour plusieurs villages. Il est donc nécessaire d’approfondir l’étude de ce projet.

Yves GAUCHER
Chargé de mission

L'Association Culturelle et Sportive de Nailly et LACIM du Sénonais - par jmguyon le 06/10/2014 @ 23:10


L'Association Culturelle et Sportive de Nailly présente un spectacle café-théâtre :
«  L'A.C.S.N. fait son cinéma »
 À la salle polyvalente de Nailly, Rue de l’église
Le samedi 18 octobre 2014 à 21h et le dimanche 19 octobre 2014 à 15h.


Elle présentera  des saynètes, des danses et des chants autour du thème du cinéma : 4 jeunes enfants perdus dans les méandres de l’histoire du cinéma seront les fils conducteurs de cette aventure inédite.


Au-delà de la dimension culturelle et récréative, cette manifestation permettra de soutenir des actions de solidarité avec des villages du Sud, mises en œuvre par l'association :

 « L.A.C.I.M.du Sénonais » (Les Amis d'un Coin de l'Inde du Monde, du Sénonais).

Ces actions s'exercent dans divers domaines : santé, accès à l'eau, scolarité, alphabétisation des adultes, agroécologie...

L'entrée pour le spectacle et le café gourmand est de 15 € pour les adultes et de 10 € pour les enfants de moins de 12 ans.

Il convient de réserver sa place avant le 10 octobre en adressant un chèque correspondant au nombre places retenues, à l'ordre de  « LACIM du SENONAIS », à LACIM du Sénonais  -  74, Grande rue  -  89 100 Nailly
Pour plus de précisions téléphoner au 06.87.68.84.08

 



AG 2-6-2014 - par jmguyon le 16/06/2014 @ 10:06


 

 

Rapport d'activité 2013

 

 

 

 

  • Les jumeaux :

 

1 Inde :

 

CHILKAHALLY: La somme envoyée a été cette année de 1088€17 pour le travail du préprimary school (nourriture des enfants + salaire de l'enseignante et aide à la nourriture des femmes enceintes et des personnes âgées).

 

KANTANA HADDY : Il en est de même pour ce village mais on y ajoute 492€ pour les latrines ce qui donne : 1937€06.

Problématique de ces 2 villages :

1- nos aides financières permettent seulement de nourrir les enfants et les personnes vulnérables alors que les villageois n'ont pas toujours de quoi se nourrir correctement.

2- le travail du Social worker devrait permettre une éducation sociale des adultes mais ce travail demeure très difficile à mesurer.

3- il n'y a pas d'aide à des actions visant à améliorer les revenus financiers des familles comme cela était le cas à l'époque des produits de la forêt vendus directement au marché de Mysore,

4- Faut il continuer un tel type de prise en charge ou se concentrer uniquement sur ce qui concourt au développement matériel et moral ( projets générateurs de revenus, formation à la défense des droits des personnes ... )

Nous avons reçu au cours de l'année 4 courriers des ph des villages,

 

2 Afrique :

 

1- TIRGA : Recherche d'une ambulance, infructueuse

Correspondance ?

Jumelage à réactiver.

 

2- KWADAP :

Action Compost: 279 € 77

Semences sélectionnées: 519 € 70

Alphabétisation : 1245 € 57

Total: 2043 € 04

Un village dynamique, bonne collaboration.

 

3- LEMNOGO

Cette année achat d'un moulin à mil : 2200 €

Problématique de Lemnogo : Nécessité d'une meilleure organisation dans le village pour poursuivre les projets en raison des tiraillements dans la population.

 

 

4-MINTA

Réparation du moulin à mil = 42 € 48

Agriculture durable et semences améliorées = 2266 € 63

Situation actuelle de Minta :

 

Reste en suspend : la construction d'une école primaire qui devrait être faite par World vision, le problème du château d'eau dont la pompe n'est pas assez puissante ( nécessité d'autres panneaux solaires)

Le village a une véritable capacité d'autonomie et peut poursuivre son développement sans notre aide.

les femmes maîtrisent leurs domaines de compétence : gestion du moulin, microcrédits, petit commerce ( activité maraîchère?), effet de l'alpha ( hygiène, suivi de la santé des bébés ….)

Les hommes développent l'agriculture durable : les rendements augmentent, la sécurité alimentaire est semble-t-il définitivement acquise ; il est possible maintenant que les hommes vendent une partie de leur production et qu'il y ait davantage de rentrées financières à MINTA.

 

  • Nos actions à Sens

 

Evolution des effectifs de l'Association:45

Fonctionnement , les CA élargis

Nombre de personnes aux réunions 10 à 12 personnes

 

Activités au cours de l'année

 

1- le club MALI au collège de Paron qui avait lieu tous les lundis a organisé un Quiz sur le Burkina Faso :

2– 20 mai Bric à brac de Stolliach la pluie s'est invitée dès la mi-journée ce qui a abrégé la journée : rapport 907€ + 470€ (stand marocain)= 1377€

3 – 24 et 25 mai Mr Bricolage:927€

4 – 10 juin repas avec Dominique KABRE, maire de KOMKI IPALA dont dépend LEMNOGO

5 – 29 juin repas de fin d'année chez M Thé et Yves Gaucher

6 – 1 septembre la Ballastière rapport :98€+ 204(crèpes)= 302€

7 – 14 septembre Forum des Associations

8– 5 octobre réunion départementale à Toucy

9-  19 octobre : repas annuel à Nailly nous avons organisé un couscous «  excellent » très bonne ambiance mais participation insuffisante,certains étaient déjà en vacances.

10- 9 et 10 novembre : Expo-vente à Villeneuve la Guyard . Bonne fréquentation pour une première fois, une autre association : «  le festival de soupes «  avait lieu en même temps, ce qui a augmenté le nombre de visiteurs aux deux manifestations. A renouveler cette année.

11- décembre : vente calendrier club Mali au collège:407€

12 – marchés de Noël Soucy et lycées : 470€

 

Bilan

 

Pour nos villages du Sud, nous venons de terminer une étape primordiale à KWADAP au Niger avec l’alphabétisation. Une deuxième étape importante est la généralisation du compost avec le projet agriculture durable. A LEMNOGO nous avons mis en place le moulin à mil ce qui était important pour les femmes. A MINTA nous sommes en phase terminale de ce jumelage ou les échanges amicaux continueront. A TIRGA malheureusement c’est un échec pour cette année, car notre projet d’ambulance bien engagé a capoté, mais ce n’est que repoussé, et cela reste notre objectif. En Inde nous nous posons des questions de plus en plus sur la nécessité de faire durer ces jumelages, et il faudra bientôt prendre une décision sur leur devenir.

Pour nos activités en France, nous pouvons être assez satisfaits par les nouvelles actions menées, notamment avec la tenue de stand dans des magasins et dans certaines manifestations locales.

Notre déception a été le « Bric à Brac » de SENS, car le soleil n’était pas au rendez-vous et le chiffre d’affaire s’en est beaucoup ressenti.

 

Malheureusement le nombre d’adhérents et surtout de donateurs reste faible et il serait souhaitable de mener des actions de proximité pour inciter à adhérer.

L’objectif que nous nous étions donné aussi d’établir un dossier communication n’a pas été finalisé, et restera un des objectifs prioritaires pour 2014.

 

Malgré tout je pense que notre noyau dynamique se renforce un peu plus et nous pouvons en être satisfaits, et j’en remercie les nouveaux participants. Chacun à sa place au sein de LACIM pour participer dans le domaine qui lui convient le mieux. Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.

La moindre aide, matérielle, humaine ou financière, fera toujours avancer un peu plus nos projets au Sud, soyez en certains.

 

Au nom de ces populations que je connais bien maintenant soyez en tous remerciés, et continuons à retrousser nos manches en 2014.



Kantanahaddi Extraits du raport 2011 - par jmguyon le 04/04/2011 @ 16:22

Rapport annuel de Kantanahadi 8 février 2011

 

Chaleureuses salutations de la part de Parvathi et des habitants de Kanthanahadi

 

Nous sommes très reconnaissants envers vous et les membres de votre comité pour votre généreuse contribution qui s'élève à 72 454 roupies avec les intérêts pour l'année 2010. Ceci a aidé les habitants de Kanthanahadi grâce à l'utilisation de ces fonds pour développer diverses activités :

 

- Enseignement

Nous avons acheté des livres et des cahiers pour 25 enfants pour un montant de 1250 roupies. Cette dépense revient chaque année ; livres et cahiers doivent être distribués à chaque nouvel élève.

Uniforme : nous avons dépensé 2150 roupies pour l'achat de nouveaux vêtements pour tous les enfants du jardin d'enfants (maternelle).

 

-Nourriture : nous avons dépensé 28 201 roupies pour le repas de midi destiné aux enfants de la maternelle, aux femmes enceintes et aux personnes âgées. Ce repas est important pour toutes ces personnes car il permet d'augmenter l'apport nutritionnel. Pour cela nous leur donnons toutes les semaines des œufs et des fruits (seulement aux enfants et aux femmes enceintes). Nous avons déjà expliqué dans notre précédent rapport l'importance de ce repas pour les jeunes enfants et les femmes enceintes. Le gouvernement aide aussi en ce domaine dans la plupart des endroits de notre région. Nous vous demandons de continuer votre contribution pour notre village.

 

-Salaires

Salaires des enseignants : nous avons engagé un enseignant afin de prendre en charge les enfants, les cours pour adultes et le repas de midi. Son salaire a été fixé à 1250 roupies par mois ce qui fait 15 000 roupies par an. Nous avons eu des difficultés à recruter un enseignant car le salaire proposé est faible mais nous y sommes parvenu.

Salaire de l'auxiliaire : elle prépare le repas, s'occupe du nettoyage des lieux et de la propreté des enfants du matin au soir. Elle doit apporter le combustible de la forêt afin de préparer le repas de midi. Nous lui donnons 500 roupies par mois. Son salaire annuel s'élève à 6000 roupies.

 

-Santé :

Médicaments : nous avons mis en œuvre des campagnes de santé dans notre village à quatre reprises. Nous avons acheté des médicaments qui ont servi à ces campagnes mais aussi qui ont été donnés à des habitants car ils avaient été prescrits par le médecin. La somme s'élève à 1715 roupies.
Maternité : nous avons acheté des médicaments et du matériel pour des frais pré et postnatals lors de l'accouchement d'une femme. Nous avons dépensé 630 roupies.

-Accident et crémation : un homme est tombe d'un arbre et une femme a eu un accident. 1720 roupies ont été dépensées pour le médecin et les médicaments.

 

-Welfare :

Mariage : cette année 2 mariages ont eu lieu dans le village. Nous avons dépensé 2500 roupies pour les nouveaux mariés, pour l'achat de vaisselle et de vêtements.

Funérailles : 1500 roupies ont été dépensées pour les funérailles d'une personne d'environ 50 ans dans le village.

 

-Autres :

Frais d'audit : Toutes les dépenses de notre village doivent être vérifiées par un « commissaire aux comptes » ; nous devons lui fournir tous les reçus de dépense. Sa rémunération s'élève à 2800 roupies chaque année et cette année nous venons de le rétribuer.

Frais de voyage : 500 roupies ont été dépensées en frais de transport pour aller à Pragathi à Mysore et pour faire des campagnes médicales

Frais de poste : nous avons dépensé 125 roupies pour la correspondance entre Kanthanahadi et Paron.

Réunions : nous avons organisé des réunions dans le village et nous avons fourni des casse-croûte et du thé aux participants pour une somme de 375 roupies.

 

Sommes reçues : 72454

Dépenses : 67041

Montant initial : 22429

Solde positif : 27842

 

Nous vous remercions encore pour vos dons généreux et nous vous demandons de bien vouloir continuer l'aide aux villageois et à l'instruction des enfants.

 

Merci. Avec nos sentiments les meilleurs et notre amitié.

 

Parvathi



DébutPrécédent [ 1 2 3 ] SuivantFin
^ Haut ^